Don par téléphone

Contacter la fondation de l'Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l'adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3449-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Justin Trudeau et le fédéralisme de réconciliation

19 juin 2017

Guy Laforest et Janique Dubois ont publié un article dans Options politiques.

Le discours noble de Justin Trudeau pour ce qui est de la réconciliation avec les peuples autochtones ne s’est pas encore traduit en actions cohérentes.

Guy LaforestDans les semaines à venir, les Canadiens auront l’occasion de célébrer. Le 21 juin, ils seront invités à souligner les contributions des Premières Nations, Métis et Inuits à l’occasion de la Journée nationale des autochtones. Le 24 juin, les Québécois de toutes origines célébreront leur fête nationale à l’occasion de la Saint-Jean-Baptiste, qui rejoint aussi les Canadiens français à travers le pays. Ces festivités seront suivies par la célébration du 150e anniversaire de la Confédération le 1er juillet. Alors que les Canadiens sont appelés à célébrer le passé, nous posons un regard sur l’avenir du pays.

Dans sa campagne de 2015, Justin Trudeau s’est engagé à faire avancer la réconciliation en partenariat avec les peuples autochtones, les provinces et les territoires. Dans une déclaration à la suite à son assermentation, le premier ministre a dit : « Nous consoliderons les assises de notre grand pays en renouvelant les relations de nation à nation avec les peuples autochtones, une démarche qui sera fondée sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat. » Que signalent ces engagements audacieux envers la réconciliation pour l’avenir du fédéralisme canadien ?

Article complet : Options politiques, 19 juin 2017